vous êtes ici : Ardèche / Montagne Ardéchoise / Grands Sites / Vallée de l'Ardèche

Vallée de l'Ardèche
du Col de la Chavade à Aubenas

Coordonnées (Thueyts - Pont du Diable) : N 44° 40' 16" - E 004° 13' 18" - Altitude : 387 m
La rivière Ardèche illustre à elle seule le caractère très particulier des contreforts de la Montagne ardéchoise et du régime cévenol. En dépit d'un linéaire relativement court (125 km) et d'un bassin versant de taille moyenne (2376 km2), l'Ardèche présente à sa confluence avec le Rhône (voir) en aval de St Just (voir) un débit moyen annuel de 65 m3/sec, supérieur à d'autres cours d'eau similaires en Languedoc Roussillon ou en Auvergne. Prenant sa source près du Col de la Chavade à 1467 mètres d'altitude dans la forêt de Mazan (voir) sur la commune d’Astet, elle dévale de 1430 mètres avec des pentes très fortes en amont et plus modérées ensuite. Traversant des roches cristallines et basaltiques dans son premier tiers, la rivière a ensuite taillé son cheminement dans les marnes puis dans les massifs calcaires du plateau des Grads (jurassique) et du massif des Gorges de l'Ardèche (urgonien - voir), formant ces superbes canyons que l'on admire aujourd'hui. Tout au long de son parcours, elle collecte les eaux de plusieurs affluents dont les principaux sont la Fontaulière (voir) et la Volane (voir) en provenance de massifs volcaniques et cristallins, la Beaume (voir) et la Ligne (voir) en provenance du Tanargue (voir) granitique et le Chassezac (voir) qui arrive des Cévennes et de la Lozère (voir). D'autres affluents de moindre importance tels l'Auzon ou l'Ibie (voir) ont un régime éphémère. La variété des massifs d'où proviennent ces cours d'eau procurent à l'Ardèche une grande variété de sédiments que l'on peut aisément découvrir en se promenant sur les plages de sa partie méridionale. Dans un même espace, on y trouve en effet des galets de granit, de basalte, de gré, de schiste et bien sûr de calcaire que la rivière charrie par suspension au fil de ses crues. Ces phénomènes que l'on appelle « épisodes cévenols » (voir) sont bien connus des météorologues et s'expliquent par le choc thermique entre des masses d'air humides et tempérées en provenance de Méditerranée ou d’Atlantique et des masses d'air froides des plateaux du Massif central. Cela se traduit par des cumuls de précipitation très importants sur de courtes périodes qui font de l'Ardèche un modèle hydrologique unique et une des rivières de France les plus dynamiques. Associé à des pentes abruptes et des sols imperméables, ce phénomène est accentué par un fort ruissellement occasionnant de véritables lames d'eau qui submergent les territoires en aval. Plus fréquents aux équinoxes d'automne et de printemps, ces épisodes cévenols surprennent par leur ampleur. En quelques heures lors d'une crue de moyenne intensité (avec une occurrence annuelle), on peut passer d'un débit de quelques m3/ sec. à plus de 2000 m3/ sec. en quelques heures seulement. La décrue est alors aussi importante. Le record revient à un épisode survenu le 22 septembre 1890 que l'on qualifie de « millénial » avec un débit de 7500 m3/sec. et une hauteur d'eau de près de 22 mètres sous le Pont d'Arc (voir). Les dégâts furent considérables et on dénombrait plus de 50 victimes emportées par les eaux. Sans être aussi cataclysmiques, des épisodes plus récents (1992, 2003, 2008 et 2014) ont été particulièrement impressionnants. Malgré leur caractère dévastateur, ces crues participent à l'enrichissement des terres agricoles par les dépôts alluvionnaires et ne sont donc pas considérées uniquement sous le prisme de la catastrophe naturelle. Cela fait partie de la culture locale. Malgré ces pics d'humeur, la rivière sait aussi se montrer très placide et faire le bonheur des ardéchois et des estivants qui parcourent ses eaux en canoë, randonnent sur ses rives ou explorent les nombreuses anfractuosités qu'elle a creusé dans les roches calcaire. L'Ardèche s'offre volontiers aux amateurs de pleine nature qui savent respecter son caractère bien trempé.
voir aussi la Vallée de l'Ardèche en aval d'Aubenas : cliquer ici

autres thèmes : Sud Ardèche | Nord Ardèche | Coiron | Ardèche Rhodanienne | Crues d'Ardèche | VTT en montagne ardéchoise | Activités hivernales

le Col de la Chavade - voir la rubrique

© Mathieu Morverand - Tous droits réservés, All rights reserved, Todos los derechos reservados, Alle Rechte vorbehalten - contact