vous êtes ici : Ardèche / Ardèche méridionale / Joyeuse

Joyeuse
une ancienne cité médiévale entre plateaux calcaires et contreforts cévenols

Coordonnées (centre) : N 44° 28' 46 - E 004° 14' 22" - Alt. 181 m - Superficie : 13,04 km² - Population (20132) : 1689 habitants
La légende locale rapporte que le nom de "Joyeuse" serait lié au nom de l'épée de l'empereur Charlemagne qui en l'an 802 aurait établi un campement sur les rives de la Beaume à son retour d'Espagne. Marquant la transition entre le plateau des calcaires jurassiques au sud et les pentes schisteuses puis granitiques des contreforts cévenols au nord, la ville de Joyeuse s'est développé sur un petit monticule dominant les plaines alluviales de la rivière de la Beaume (voir) entre Montagne (voir) et plaine (voir). Il résulte de cette situation particulière entre deux milieux complètement différents de forts contrastes paysagers. Il semble que l'histoire de la cité ait toujours été liée à la rivière et à ses humeurs, la mémoire locale est encore profondément marqué par la terrible crue du 22 septembre 1890 qui causa d'immenses dégâts et pertes tant humaines que matérielles. Les territoires de Joyeuse furent habités dés le Néolithique avec pas moins de huit dolmens recensés sur les Grads, puis la région devint au temps des romains une province de l'Helvie avant d'être envahie par les Francs et Wisigoths. Ce ne fut qu'au XIIème siècle, en 1111 précisément, que Joyeuse fut rattachée au prieuré clunisien de Ruoms. Vers 1380, lors de la guerre de Cent Ans, la cité se renforça de haut remparts fortifiés mais il semble que Joyeuse ait été moins affectée que ses communes voisines, notamment Rosières (voir), par les guerres de religion. En revanche, son Château des Ducs de Joyeuse fut partiellement détruit en 1832. Plus tard, en 1895, Joyeuse se dota d'une usine électrique qui contribua à son développement économique. Aujourd'hui, une bonne partie de l'activité de Joyeuse est liée au tourisme et la ville s'attache désormais à valoriser son patrimoine architectural notamment au coeur de la cité médiévale.
voir aussi la vallée de la Beaume en amont du Pont de Rosières: cliquer ici / voir aussi la vallée de la Beaume  en aval du pont de Rosières: cliquer ici

autres thèmes : Vallée de la Beaume / Sud Ardèche / Montagne / Ardèche du nord / Ardèche Rhodanienne / Coiron / Canoë-kayak / Crues / Rappels / VTT / Gel

© Mathieu Morverand - Tous droits réservés, All rights reserved, Todos los derechos reservados, Alle Rechte vorbehalten - contact