vous êtes ici :  Ardèche / Ardèche méridionale / Labeaume / Seuil des Brasseries à la Bigournette

Labeaume - Seuil des Brasseries à la Bigournette
un patrimoine séculaire à conserver

Coordonnées : N 44° 27' 21" - E 004° 20' 01" - Alt. 112 m
Système hydrographique et installations humaines sont étroitement liés au site des Défilés de Ruoms (voir) depuis de nombreux siècles. Dès la Préhistoire, cette richesse aquatique n'a pas échappé aux habitants, comme en témoignent les nombreuses trouvailles faites le long des rivières, notamment de l'époque des premiers agriculteurs du Néolithique. Différentes recherches historiques menées récemment ont révélé que le moulin attenant au seuil de Ruoms présente des méthodes de construction utilisant l'appareil à bossage, ce qui est caractéristique de l'époque médiévale et qui permet de dater l'ouvrage au 13ème siècle. Inventée dès l'Antiquité, le moulin à eau permettait d'utiliser par gravité la force motrice des cours d'eau pour transformer le grain en farine, les noix en huile, le chanvre en teille ou encore plus tard pour produire de l'énergie. Pour fonctionner, un moulin à eau doit disposer d'une certaine hauteur de chute d'eau (le dénivelé). La différence de hauteur nécessaire était obtenue grâce à des canaux d'amenée (le « béal » en occitan) ou par des seuils naturels ou artificiels. La partie amont du moulin constituait alors un réservoir appelé bief. Plusieurs ancrages décelés dans les fondations de l’ouvrage ruomsois attestent de la présence d'un ancien seuil construit en bois. Cette technique est maîtrisée et utilisée depuis plus de 3000 ans . Sans doute construit à l'aide de gabions sur un site naturellement propice (faible largeur de la rivière et enrochement sur les deux rives assurant un ancrage solide), ce seuil permettait d'obtenir une retenue d'eau et ainsi le dénivelé nécessaire au fonctionnement mécanique du moulin. On devine par ailleurs les fondations d’une ancienne construction dans le lit de la rivière en aval de l’ouvrage actuel. Le seuil des Brasseries de Ruoms est donc très ancien, de plusieurs siècles, et constitue ainsi l’un des plus vieux ouvrages qui jalonnent le parcours de la rivière. Il est donc tout à fait légitime que les habitants de Ruoms (voir) comme de Labeaume y soient attachés et ne souhaitent pas que ce patrimoine séculaire disparaisse de leur territoire.
voir aussi cette section de l'Ardèche en crue : cliquer ici
voir aussi l'ouvrage depuis la rive de Ruoms : cliquer ici  / voir aussi la moyenne Ardèche : cliquer ici  / voir aussi l'Ardèche en canoë-kayak : cliquer ici
voir la sauvegarde de cet ouvrage (PDF) : cliquer ici

autres thèmes : Vallée de l'Ardèche / Vallée de la Beaume / Sud Ardèche / Montagne / Ardèche du nord / Vallée du Rhône / Coiron / Canoë-kayak / Crues / VTT / Gel

le seuil de la Bigournette

un ouvrage séculaire à préserver absolument
20010209_seuilbrasseries_passecanoe1 20010209_seuilbrasseries_passecanoe2 20080808_seuilbrasseries_passe1 20131020_crue_barragebrasserie1 20131020_crue_barragebrasserie2 20131020_crue_barragebrasserie3
passe passe passe en amont fortes eaux fortes eaux
© Mathieu Morverand - Tous droits réservés, All rights reserved, Todos los derechos reservados, Alle Rechte vorbehalten - contact