vous êtes ici : Ardèche / Montagne Ardéchoise / Vallée de la Fontaulière / le Roux

 

le Roux
l'histoire peu banale d'un étonnant ouvrage d'art

Coordonnées : N 44° 43' 24" - E 004° 08' 49" - alt. 866 m - Population (2012) : 46 hab. - Superficie : 16,43 km²
Entrée nord du Tunnel : N 44° 44' 47" - E 004° 06' 45" - alt. 1063 m - Entrée sud du Tunnel : N 44° 43' 14" - E 004° 08' 03" - alt. 994 m
Le petit village du Roux niché sur les pentes de la haute vallée de la Fontaulière abrite un étonnant ouvrage d'art à l'histoire peu commune. D'abord baptisé « Tunnel de Saint Cirgues », cet ouvrage remarquablement construit à 933 mètres d'altitude faisait partie d'un vaste projet de voie ferrée trans-cévenole qui devait relier la ville du Puy à celle d'Aubenas et ainsi se connecter au réseau du Paris Lyon Marseille. Après près de 20 ans de travaux entre 1911 et 1929 par des centaines d'ouvriers travaillant le plus souvent à la main, le tunnel long de 3336 mètres en ligne droite légèrement déclive ouvrait la voie entre le plateau sur la commune de Saint-Cirgues-en-Montagne et la vallée de la Fontaulière sur la commune du Roux. Les ingénieurs de l'époque avaient envisagé un profil exceptionnel dans la vallée en aval qui aurait permis de perdre 700 mètres d'altitude sur une distance de 25 km grâce à un tracé unique en boucles hélicoïdales superposées (« boucles de Montpezat ») passant notamment par le cratère du volcan de la Gravenne. Pour différentes raisons, notamment techniques et budgétaires, le projet fut abandonné, le tunnel déclassé et ouvert à la circulation routière en 1941. Il ne fut bitumé qu'en 1960. On y entre au nord par les pentes du bassin versant de l'Atlantique pour en ressortir au sud par les pentes du bassin de la Méditerranée en coupant ainsi la ligne de partage des eaux. D'un côté à l'autre, le contraste des paysages est saisissant, on change complètement d'univers voire même de climat. Malgré un faible trafic de l'ordre de quelques centaines de véhicules par jour, cet ouvrage constitue une véritable aubaine pour les ardéchois qui évitent ainsi en hiver un fastidieux cheminement par des routes encombrées de neige et de congères levées par la Burle. Depuis le plateau, une porte automatique permet de protéger l'accès au tunnel des rigueurs de l'hiver, stalactites et verglas. Toutefois, son accès reste soumis au maintien de l'autorisation des autorités en raison des normes de sécurité qui deviennent de plus en difficiles et couteuses à mettre en œuvre pour un tel ouvrage. Interdit au vélo, on peut néanmoins aller voir l’entrée du tunnel à la sortie du village et distinguer la lumière tout au bout de l'ouvrage.

autres thèmes : Gorges de l'Ardèche / Sud Ardèche / Nord Ardèche / Est Ardèche / Coiron / Crues d'Ardèche / Canoë / Grottes

le Tunnel du Roux

19990717_4x4devanttunnelduroux 20020417_tunnelduroux_entreese_1 20090618_tunnelrouxcotemazan 20010618_tunnelduroux_1 20020417_tunnelduroux_traversee_2
entrée sud entrée sud entrée nord intérieur intérieur

le village et ses alentours

20030309_leroux_villageparlese 20010618_valleedelafontoliere 20100529_leroux_ruisseauduchambonne 20010618_fleurprestunnelduroux_1 20010618_fleurprestunnelduroux_2
le village vallée Chambonne fleur fleur

le plateau sur les hauteurs du village

20120606_leroux_pentesdelafontaulieresousleserrederedon1 20120606_leroux_pentesdelafontaulieresousleserrederedon2 20120620_leroux_pointedesangles1 20120620_leroux_pointedesangles2
Serre Redon Serre Redon Pointe Angles Pointe Angles
© Mathieu Morverand - Tous droits réservés, All rights reserved, Todos los derechos reservados, Alle Rechte vorbehalten - contact