vous êtes ici : Ardèche / Ardèche méridionale / Aubenas

Aubenas
la ville des Montlaur

Coordonnées (centre) : N 44° 37' 14" - E 004° 23' 25" - Alt. 312 m - Superficie : 14,32 km2 - Population (2013) : 11803 habitants
Si les Helviens ont fréquenté la région d'Aubenas, et avant eux, d'autres hommes comme en témoignent de nombreux vestiges, l'histoire de la ville d'Aubenas, trait d'union entre la Montagne ardéchoise (voir) et l'Ardèche méridionale, est intimement liée à celle des seigneurs de Montlaur qui prirent possession de la cité en 1084 au terme d'un long conflit opposant les évêques du Puy et ceux de Viviers. Cette famille des Montlaur, à qui l'on attribue de nombreuses constructions anciennes, notamment le château de Montlaur (voir) sur les hauteurs de Mayres (voir) aura régné sur la région quasiment 4 siècles durant. On lui doit notamment les tours du château (classé monument historique) qui abrite aujourd'hui la mairie ainsi et surtout que le développement de la cité. Mais l'histoire de la ville fût également affectée par de nombreux événements douloureux, notamment la Révolte des Roure en 1670 qui fut durement réprimée. Bâtie sur un petit éperon calcaire visible de loin et faisant face à la colline de Jastres et ses anciennes fortifications romaines, la ville dispose d'une position stratégique au dessus d'un large méandre de l'Ardèche lui permettant de voir partout autour d'elle sauf de l'ouest par la Montagne ardéchoise. Il s'agit d'un croisement de routes entre le Velay, le Vivarais, la Vallée du Rhône et la Provence. La Route des Helviens, venant d'Alba la Romaine, passait déjà par là pour rejoindre les hauteurs des plateaux. De nos jours, la ville d'Aubenas est la seconde ville du département par sa population après Annonay.

autres thèmes : Vallée de l'Ardèche / Sud Ardèche / Montagne / Ardèche du nord / Ardèche Rhodanienne / Coiron / Canoë-kayak / Crues / Rappels / VTT / Gel

© Mathieu Morverand - Tous droits réservés, All rights reserved, Todos los derechos reservados, Alle Rechte vorbehalten - contact