vous êtes ici : Ardèche / Ardèche méridionale / Les Vans

Les Vans
entre plaines calcaires et contreforts cévenols

Coordonnées (Place Léopold Ollier) : N 44° 24' 19" - E 004° 07' 51" - Alt. 178 m - Superficie : 31,09 km² - Population (2013) : 2720 habitants
Trait d'union entre les Cévennes, les Monts d'Ardèche et l'Ardèche méridionale, la commune des Vans rassemble une grande palette de caractères différents et complémentaires entre montagnes et plaines, schistes et calcaires, châtaigniers et garrigues. Il est probable que le lieu ait été occupé dès l'antiquité par les celtes à qui la ville doit d'ailleurs son nom. Plus tard, des moines y fondèrent dès le XIème une église romane qui fut rattachée à l'abbaye de St Gilles du Gard. Des fortifications furent ensuite dressées tout autour de la cité pour se prémunir des attaques fréquentes notamment lors des guerres de religions. La ville passe alors successivement à la Réforme protestante puis à la religion catholique du XVIème au XVIIème siècle. La ville fut le théâtre d'exécutions sur la place de la Grave (aujourd'hui place Louis-Léopold Ollier du nom du célèbre chirurgien du XIXème siècle) notamment après la révolte de Saillans et de ses compagnons de Banne en 1792 (voir circuit n° 30 de Berrias). Après la Révolution, les remparts du Barri furent détruits, il n'en subsiste que quelques rares vestiges. On compte en revanche plusieurs édifices remarquables, notamment l'église Saint Pierre du XVIIème siècle ou encore le temple protestant du début du XIXème siècle qui témoignent de l'alternance religieuse de la commune. La cité vanséenne s'est développée grâce à la châtaigne et aux muriers qui attirent une population importante tant en ville que sur les pentes aménagées en terrasses pour exploiter au maximum les surfaces disponibles. On compte aussi dans la ville au XIXème siècle une intense activité de filatures de soie. Aujourd'hui, bien que la population ait sensiblement diminué depuis 1850, la ville connaît un regain économique lié notamment au développement des activités du tourisme qui bénéficient du formidable emplacement, à la croisée de toutes les pratiques, quelle que soit la saison. Grâce à un patrimoine naturel exceptionnel (contreforts cévenols, bois de Païolive et Gorges du Chassezac), la région des Vans est très appréciée par les amateurs de pratique de pleine nature qui y trouvent un terrain de découverte exceptionnel pour la randonnée à pied, à vélo (voir) ou à cheval, le canoë-kayak (voir), l'escalade ou encore le canyoning (voir) et la spéléologie (voir) dans les nombreuses anfractuosités calcaires.
voir aussi les Gorges du Chassezac : cliquer ici / voir aussi la Vallée du Chassezac en amont des Vans : cliquer ici / voir aussi la région à VTT : cliquer ici

autres thèmes : Gorges du Chassezac / Sud Ardèche / Montagne / Ardèche du nord / Vallée du Rhône / Coiron / Canoë-kayak / Crues / VTT / Gel

© Mathieu Morverand - Tous droits réservés, All rights reserved, Todos los derechos reservados, Alle Rechte vorbehalten - contact